mercredi 24 octobre 2012

Es-tu un paresseux du cerveau ?

« Les gens qui réussissent se sont tout simplement posés de meilleures questions et par conséquent ont reçu de meilleures réponses » Anthony Robbins.

Notre cerveau est un puissant ordinateur. Depuis les années soixante, les scientifiques comparent son fonctionnement à celui d'un ordinateur. Nous avons près de 100 milliards de neurones, ce qui représente la puissance d'un ordinateur de 100 Giga octets. Whow ! Il n'y a que très peu de temps que nos ordinateurs atteignent de telles capacités!

Mais ce qu'il y a d'extraordinaire, c'est que les études les plus récentes sur les neurosciences démontrent qu'en fait la puissance de notre cerveau est déterminée par le nombre de synapses, c'est-à-dire le nombre de connexion des neurones entre eux. Chaque neurone établit des milliers de connexions avec les

mardi 16 octobre 2012

Être occupé ou être productif

« Être occupé n’est souvent qu’une façon extrêmement courante d’éviter de faire les choses importantes mais désagréables que nous devrions faire » Tim Ferirss

Connaissez-vous la loi de Parkinson ? Cet historien anthropologue a mis en évidence que l'être humain avait tendance à étaler son travail de façon à occuper le temps disponible. Dit plus simplement, si vous prévoyez 1 heure pour un travail qui peut se faire en 40 minutes, vous vous arrangerez pour en prendre 20 de plus. Force est de constater en entreprise que des réunions pourraient s’achever plus tôt, mais puisqu'on a prévu de finir à 17 heures, on papote, on chipote des détails, etc...

lundi 8 octobre 2012

Si tu aimes les chevaux


(Libérez vous 10 heures par semaine! Je lance bientôt un programme par vidéo sur la gestion du temps, dites moi si ça vous interesses. 

Qui aimes-tu ?

Il y a un mois, j'ai appris à monter à cheval avec une fille extraordinaire. Je suis admiratif du soin qu'elle a pour ses chevaux, les brosser avec attention, nettoyer les sabots avant et après chaque sortie, même que quelques minutes, le vétérinaire, le matériel, etc... tout est fait avec une infinie délicatesse et une grande patience.


Amélie a passé plusieurs mois à s'occuper de son poulain avant de le monter, elle a passé des heures à le balader en longe à ses cotés, les soins, le dressage... Aujourd'hui, ils ont une complicité stupéfiante et donnent l'impression de se comprendre par télépathie. En rentrant de notre dernière ballade, elle me dit : « il y a deux sortes de propriétaires